10 juin 2007

Sauvons les abeilles ou mourons en essayant (save the bees or die tryin')

Françaises, Français, lectrices, lecteurs, sarkozystes, sarkozystes, mais avant tout êtres humaines, êtres humains, en vérité, je vous le dis : la fin approche. Et quand je dis la fin, je ne parle pas seulement de celle de notre journal bien-aimé, mais bien de celle de tous les journaux, de tous ceux qui les lisent, et même des autres (mais bon eux peuvent mourir, ils participent pas à notre essort économique). Eh oui, nous sommes aux portes de l'apocalypse, de l'armageddon, du jugement dernier, du dernier inventaire avant liquidation, de la fin des haricots, de la cuisson des carottes. Pour en savoir plus sur ce drame, j'appelle Tender, qui restera comme le dernier grand reporter qui ait vécu sur cette planète. Tender, c'est avec émotion que je vous appelle. Tender, c'est à vous.


-Oui, Johaaann, c'est avec une infinie tristesse que je vous parle depuis la ruche à Dédé, où, disons-le clairement, comme dans toutes les autres ruches de France, de Navarre, et d'ailleurs, il n'y a plus d'abeilles.
-Tender, s'il n'y a plus d'abeilles, à quoi sert cette combinaison ?
-...
-C'est ridicule.
-...
-Allez, reportage.

C'est horrible. Alors que le genre humain se croyait maître de la nature et des éléments, alors qu'il s'apprêtait à combattre victorieusement le réchauffement de la planète, un tout petit rouage de la grande machine de la nature a changé la donne : les abeilles sont toutes mortes.


Les abeilles ne resteront-elles qu'un vague souvenir à peine susceptible de décorer des papiers peints moches?

Les premières retombées négatives furent économiques. En 2006, alors que le monde s'esbaudissait dans la plénitude des réalités virtuelles, on ne comptait déjà plus, dans certaines régions de l'Ohio, qu'une seule abeille pour sept apiculteurs.


Le cauchemar de Darwin 2

Alertée par des altermondialistes persuasifs, la communauté scientifique se pencha sur cette hécatombe, et découvrit sans tarder le coupable :


"Bonjour, je suis Alain Térieur, et si vous voyez ce film vidéo, c'est que les abeilles sont mortes. Mais ce que vous ignorez, c'est que vous aussi vous allez mourir : en effet, sans les abeilles pour polléniser le monde, l'humanité ne survivra pas plus de quatre ans. Au fait, tout ça, c'est de la faute des ondes des téléphones portables, qui destabilisent les abeilles, et leur font perdre le chemin de la ruche. Voilà, vous savez tout. Passez une bonne journée, et surtout, pensez à vous brosser les dents trois fois par jour. Car la mort n'est qu'un saut vers l'inconnu, alors que des dents pourries, c'est vraiment trop la loose, hi hi hi."

Et très vite, en enquêtant, les scientifiques découvrirent qu'Alain Térieur avait raison :


Devenues Sans Ruches Fixes, des abeilles survivant tant bien que mal dans des abris de fortune le long du canal saint-martin

Alors, les scientifiques tirèrent la sonnette d'alarme :


DRIIIIIIIIIIIIIING !!!

Malheureusement, la nouvelle de l'Apocalypse se répandit comme une traînée de poudre, ce qui n'arrangea pas vraiment le problème :


"Allo, devine quoi ? Les abeilles vont mourir...



"...oui, comme je te le dis ! ELles vont nous entraîner avec elles..."



...oui, je décommande tous mes rendez-vous pour les quatre prochaines années...



...maman, papa, je vous l'ai jamais dit depuis votre séparation, mais je vous aime...



...ouvrez-nous votre âme, ouvrez-nous votre âââââme, gniah ahahah !

JOHAAANN : Heu, Tender ?
TENDER : Oui ?
JOHAAANN : Pourquoi y a que des étrangers et des enfants démoniaques dans votre reportage ? C'est discriminatoire non ?
TENDER : Bon, ça va, c'est vrai que y a des blancs qui sont aussi responsables de la fin du monde :


"heu salut, j'adore Mylène Farmer, on s'fait un branle-cam ?"

Pendant ce temps, la communauté scientifique essayait de sauver le coup...


Malheureusement, le projet de guidage des abeilles par satellite GPS, trop coûteux, échoua lamentablement.

On en vint alors à se retourner vers le dernier espoir de l'humanité : les pouvoirs publics. Et quand on en arrive là, en général c'est que ça va mal :


"Allo ? Oui, je promets, que d'ici cinq ans, j'aurais relancé la production mondiale d'abeilles !

Bon en même temps, c'est pas comme si on avait pu y croire.

C'est alors que quelqu'un trouva la solution miracle :


Des millions de chômeurs à travers le monde... Plus d'abeille... D'énormes progrès réalisés ces dernières années par la génétique... EUREKA !

Dès lors, l'industrie génétique se mit en branle. Et, quelques mois plus tard, la solution à tous nos problèmes fut enfin dévoilée :


Bienvenue à une race nouvelle : l'homme abeille !

Immédiatement, les manipulations génétiques sur les chomeurs s'accélèrent pour atteindre une vitesse industrielle :


Partout dans le monde, on trouva enfin une utilité aux chômeurs !

Résultat, tout allait comme sur des roulettes : l'humanité reprenait vie, le plein emploi était rétabli, et les chômeurs retrouvaient un sens à leur vie !


Au centre génétique de formation des hommes-abeilles, on frise l'overdose de bonheur !

Malheureusement, l'euphorie passée, la nature humaine reprit un peu le dessus. Il fallait impérativement trouver des loisirs-abeilles aux hommes abeilles, sous peine de les voir dépérir. Ce qui fut fait avec plus ou moins de bonheur...


Après l'effort, le réconfort



On a pensé aussi aux hommes-abeilles gays



Enfin bref...

...puis les scientifiques introduirent les animaux de compagnie pour hommes-abeilles...



C'est fou ce qu'on peut obtenir avec un peu de technologie et de bon sens

...et fatalement, pour la détente de l'homme-abeille bourru après une dure journée de labeur, on dut créer, malgré l'opposition catégorique des vieilles filles, des moches (du mouvement féministe quoi) et de l'Eglise, la prostitution pour homme-abeille :


Yeah !



Yeeeee-ha !



Wow !

JOHAAANN : Bon ça va Tender, on a compris !


WOOOOOOU-HOOOOOU !



Miam miam !

JOHAAANN : Tender...


LOVE YOU BABY YEAH !!!

JOHAAANN : Vous l'aurez voulu Tender !


YEAH, YEA... AAAAAAAAAAH MON DIEU NON !

JOHAAANN : Je vous avais prévenu !

TENDER : Quoi qu'il en soit, le programme fonctionnait bien. Malheureusement, les pays industrialisés ne purent résister, et voulurent, afin d'augmenter la productivité et de réduire les coûts, créer le Super-Homme-Abeille, ou encore Homme-Abeille 2.0. Leur but était d'arriver à ça :


Gneuh !

Mais l'expérience tourna mal : en mélangeant de l'ADN d'abeille tueuse d'Afrique et de catcheur, bizarrement, plutôt que d'obtenir des super travailleurs dociles, on obtint de dangereux psychopathes révolutionnaires !


"VENGEAAAAAAAANCE !"



"La destinée des Hommes-Abeilles est de dominer le monde et de réduire l'humanité en esclavaaaaaaage !"

Les hommes-abeilles 2.0 prirent alors la tête de mouvements révolutionnaires armés et plongèrent le monde dans la terreur :


"Vamonos que plongiar el mundo en las tenebras !" disaient les hommes ...



...tandis que les femmes fomantaient des attentats meurtriers !

C'est alors que fut découverte la bobine manquante de la vidéo d'Alain Térieur :


"Bonjour, et bienvenue sur ma bobine manquante. Selon toute probabilité, vous avez réglé le problème de la pénurie d'abeilles en faisant muter les chômeurs. Mais vous n'avez pas su résister à la création d'une nouvelle race plus puissante d'hommes-abeilles, qui a fini par se retourner contre vous et par semer la terreur. Vous vous demandez que faire ? La solution est pourtant simple : comment avez-vous vaincu les abeilles? Merci d'avoir regardé cette vidéo. Paris, à vous les studios"

En effet, la solution était évidente ! Afin de mettre fin aux règne des hommes-abeilles, il suffisait de créer, en faisant muter des enfants orphelins...

Les enfants-téléphones !


Des êtres génétiquement modifiés de dernière génération...

...ou pas, parce qu'on commençait à manquer de budget.


Mais le principal, c'est que ça fonctionnait !

Bon y a quand même eu des ratés. Mais c'était des orphelins, donc ça va, ils manqueront à personne.

Désorientés par les ondes mutantes, les hommes-abeilles 2.0 furent balayés. Tout rentra dans l'ordre. Enfin presque : il n'y a toujours plus d'abeille, donc il ne nous reste plus que quatre ans à vivre. Profitez du temps qui vous reste pour vous abonner à notre journal !

Posté par JanAhona à 10:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Sauvons les abeilles ou mourons en essayant (save the bees or die tryin')

    mbt shoes

    wow very attractive sharing. thanks for this.

    Posté par cheap mbt, 18 juillet 2010 à 00:55 | | Répondre
  • mais quelle mouche t'a piqué ? fofolle la guèguèpe!

    Posté par joseph, 10 juin 2007 à 17:01 | | Répondre
  • T'es un psychopathe.

    Posté par caCtus, 12 juin 2007 à 00:14 | | Répondre
  • excellent !! =D

    Posté par theriaque, 02 juillet 2007 à 18:09 | | Répondre
  • ^_^

    Completement barge, j'adore !!! Un autre, vite !

    Posté par Dan, 01 août 2007 à 01:36 | | Répondre
Nouveau commentaire